[Chronique] Les chroniques de St Mary’s – tome 1 : Un monde après l’autre, de Jodi Taylor

20190914_163706
 –

« Comme quoi, il suffit de baisser sa garde ne serait-ce qu’une seconde pour que le destin, le sort, l’histoire, appelez cela comme vous voulez, en profite pour venir pisser dans vos frites. »


 
unmondeaprèsl'autre
Les chroniques de St Mary’s – tome 1 : Un monde après l’autre
Autrice 
: Jodi Taylor
Traductrice : Cindy Colin Kapen
Éditeur : HC éditions
Genre : Science-fiction / Historique
Date de parution : 8 février 2018
Nombre de pages : 350
Prix : 14,50 €
Synopsis

À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils étudient en temps réel les événements majeurs de l’Histoire. En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.

Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…

De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

 

MON avis

On a entendu énormément de choses sur ce roman, j’ai vu des chroniques très négatives et d’autre très positives, ce qui explique que j’ai laissé ce roman traîné plusieurs mois dans ma pile à lire, par peur de ce que j’allais y trouver. Finalement, je me place plutôt du côté de ceux qui ont passé un bon moment de lectures, même si comme on va y revenir j’y ai trouvé quelques défauts et un côté introductif.

Il faut savoir que je suis passionnée d’histoire et que pouvoir remonter le temps juste pour pouvoir voir des évènements historiques de mes propres yeux est un des rêves inatteignables de ma vie. Et ce roman, c’est justement ça, des chercheurs qui remontent le temps pour étudier les évènements du passé avec un aspect recherche historique très marqué. Je pars donc dans ce roman de manière assez subjective puisque le thème me parle énormément, et d’autant plus l’aspect recherche.

J’ai beaucoup apprécié l’humour britannique qui se dégage de ce récit, dès la page de présentations des personnages. C’est vraiment bienvenu puisque ça donne un côté plus léger et moins rébarbatif au récit dans lequel l’aspect recherche est très présent. Le récit se déroule en effet au cœur d’un institut de recherche très particulier avec ses propres codes un peu étranges et toute une équipe dont la vie se résume à cet institut. Il représente le cœur de l’action et il ne faut donc pas s’attendre à ce que la priorité soit donnée aux voyages dans le temps. L’aspect recherche est beaucoup plus important que le voyage dans le temps en lui-même et les personnages passent plus de temps à se préparer qu’à partir réellement en mission. Mieux vaut donc apprécier l’aspect recherche historique et ne pas lire ce livre uniquement pour l’aspect science-fiction sous peine d’être assez déçu.

Il y a quand même plusieurs voyages dans le temps dans ce récit et l’autrice ne se cantonne pas qu’à une seule époque. On va donc voyager dans des endroits très variés et chaque voyage apporte du dynamisme à l’histoire qui souffre quand même de quelques longueurs. Ce premier tome est centré sur la découverte des personnages et tout l’enjeu de cette longue saga (10 tomes sont déjà parus en VO) n’est révélée qu’à la toute fin. Ainsi ce premier tome ouvre de très belles perspectives pour la suite, mais je pense qu’il faut réussir à passer son côté introductif. Bien heureusement, les personnages sont un gros point fort de ce roman et notamment le personnage principal Madeleine sur lequel repose tout l’humour du récit. C’est un personnage assez cynique qui a toujours des réactions auxquelles on ne s’attend pas et qui adore défier l’autorité. On voit assez peu dans la littérature ce genre de personnage et le fait que le roman soit écrit de son point de vue donne une touche assez punchy au récit malgré un rythme assez lent.

Côté intrigue, l’histoire réserve aussi de belles surprises avec de gros retournements de situation. L’intrigue prend dans la seconde moitié du récit une direction assez inattendue. L’autrice ne ménage pas non plus ses personnages qui reviennent souvent de leurs expéditions en mauvais voire très mauvais état (ou ne reviennent pas) ! L’aspect dangereux lié au voyage dans le temps n’est donc absolument pas voilé, même si comme souvent les personnages ont la mystérieuse faculté de s’en sortir un peu trop facilement. C’est l’un des points négatifs de ce récit, il y a certaines facilités scénaristiques qui sont pour beaucoup liées au voyage dans le temps. L’autrice n’est absolument pas experte et elle l’assume totalement. Elle essaye de trouver une justification à la plupart des incohérences, mais certaines choses ne sont tout simplement pas expliquées et sont balayées d’un coup de « je ne veux pas en parler » de la part d’un personnage. Le problème de l’influence de la modification du passé et de ses conséquences sur le présent est aussi abordé dans le récit puisque que les personnages sont sensés uniquement observer et ne rien modifier. Seulement, j’ai trouvé qu’ils interagissaient quand même beaucoup sur les éléments du passé sans que cela n’ait aucune conséquence. Il faut donc lire ce livre sans donner trop d’importance à l’aspect technique du voyage dans le passé qui par essence même sera quasiment toujours doté d’incohérences. On sent que l’autrice est consciente de ces problèmes, mais qu’elle a délibérément choisi de laisser de côté ces questionnements pour se concentrer sur l’aspect historique. En acceptant ce choix, on peut tout de même passer un très bon moment de lecture !


Conclusion


Un monde après l’autre est un premier tome assez introductif qui nous présente l’institut de recherche très particulier de St Mary ainsi que les nombreux personnages. Même si le roman souffre de quelques longueurs notamment au milieu, le personnage principal apporte du dynamisme grâce à son caractère haut en couleur et à son humour typiquement britannique. Finalement le récit s’attache plus au côté historique avec un aspect recherche très marqué plutôt qu’au côté science-fiction d’où viennent quelques incohérences assumées par l’autrice. Si on passe outre ces incohérences et que la recherche historique nous intéresse, ce roman nous offre un très bon divertissement et la fin ouvre de belles perspectives pour la suite de la saga !

tb lecture

 

6 réflexions sur “[Chronique] Les chroniques de St Mary’s – tome 1 : Un monde après l’autre, de Jodi Taylor

  1. OmbreBones 25 septembre 2019 / 15 h 51 min

    C’est dommage quand même comme choix.. Avoir conscience d’un problème et juste l’ignorer, vaut mieux éviter d’écrire sur le sujet alors :/ enfin bon, c’est pas un livre pour moi du tout j’ai horreur du voyage dans le temps xD c’est trop illogique. Même si comme toi je suis passionnée par l’histoire et ce serait le rêve de pouvoir la vivre.

    Aimé par 1 personne

    • Sometimes a book 25 septembre 2019 / 18 h 49 min

      Oui c’est vrai mais en même temps je vois pas comment traiter le sujet sans incohérences… Et comme je pense que c’est surtout l’aspect historique que l’autrice voulait traiter, je trouve que c’est acceptable ! Mais chacun ses goûts, je comprends totalement que ça puisse rebuter !

      Aimé par 1 personne

      • OmbreBones 25 septembre 2019 / 21 h 40 min

        Oui et je comprends totalement le choix de l’autrice pour ma part ! C’est juste que j’y adhère pas, j’ai un souci avec ce thème comme avec le ressort narratif du mec amnésique xD ça m’énerve haha.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s