[Chronique] Djinn – tome 1 : La maudite, de Jean-Louis Fetjaine

 
Djinn

« L’homme aime la lumière du jour, la multitude des villes, la chaleur, le bruit, le parfum, la compagne des femmes. Les djinns sont des êtres de la nuit, du froid, des solitudes désertes. L’homme se nourrit de viande, le djinn se contente des os.  »


djinn
Djinn – tome 1 : La maudite
Auteur :
Jean-Louis Fetjaine
Illustration : Pascal Quidault
Éditeur : Fleuve / Pocket
Genre : Fantasy Historique
Date de parution : 13 avril 2017
Nombre de pages : 295
Prix : 7,60 €
Acheter
 
Synopsis
1130, Princée d’Antioche – au nord de l’actuelle Syrie.
Fille du roi Baudouin de Jérusalem, la princesse Alix d’Antioche s’apprête à accoucher en secret de son enfant illégitime, fruit de ses amours avec le connétable Renaud Mazoir. Personne ne doit apprendre cette naissance : sa mère a décidé que l’enfant ne survivrait pas.
Mais son père, prévenu par ses informateurs, arrive à temps pour le sauver. L’accoucheuse, elle, est sacrifiée, non sans avoir jeté sur Alix une malédiction : l’esprit malin d’un Djinn s’attache désormais à ses pas. Mis à l’abri des velléités meurtrières de sa mère, le nouveau-né grandira au sein de la mystérieuse secte des Assassins ; son destin sera lié à celle-ci. Et la princesse maudite, poussée par son ambition dévorante, se voit emportée dans les tourments d’une terre dont l’histoire s’écrit trop souvent dans le sang…

MON avis

Après avoir exploré la légende arthurienne dans plusieurs de ses œuvres comme La trilogie des Elfes, Jean-Louis Fetjaine revient avec une nouvelle trilogie de fantasy historique centrée sur l’époque des Croisades. 

Le récit met en avant un mélange de cultures, Le roman nous emmène ainsi au XIIe siècle dans l’actuelle Syrie soit dans un cadre extrêmement dépaysant et immersif. À cette époque, les occidentaux découvrent l’Orient et notamment les mythes orientaux comme celui des djinn. Ce court roman met ainsi en scène de nombreux personnages aussi bien occidentaux qu’orientaux, mais ce premier tome est surtout centré sur Alix, fille du roi de Jérusalem et princesse maudite suite à son accouchement d’un enfant illégitime. La figure du djinn est représentée à travers ce personnage, mais la part de fantastique du récit reste assez légère, l’intrigue étant surtout tourné autour du contexte historique et des intrigues politiques. 

Un cadre historique précis

L’aspect historique est très présent dans ce récit, mais n’est pas forcément difficile à aborder même si on est peu familier avec l’époque des Croisades. Une carte de Proche-Orient ainsi qu’un rappel du contexte géopolitique de l’époque sont disponibles en début d’ouvrage. L’intrigue se sert de ce contexte dans ses luttes de pouvoir tout en restant facile à suivre même sans comprendre tous les enjeux historiques grâce à la plume simple et légère de l’auteur. Le cadre historique est vraiment l’atout de ce récit, même si j’ai trouvé qu’il aurait pu être développé avec encore plus détails et surtout d’explications pour le rendre vraiment compréhensible. Néanmoins l’aspect dépaysant du récit fonctionne parfaitement bien, on est complètement plongé dans ces décors exotiques. De plus, après quelques recherches, le déroulé du récit est bien en adéquation avec la réalité historique (cela aurait pu être un peu plus clair dans le récit, il n’est pas vraiment facile de savoir où commence et où s’arrête la réalité historique).

Une part de fantastique très bien intégré dans le récit

Dans ce cadre historique, l’auteur a réussi a bien intégrer la part de fantastique. Jean-Louis Fetjaine parvient à expliquer certaines actions ou certains rebondissements grâce à la magie tout en gardant la cohérence historique. Comme je le disais la magie apparaît la plupart du temps à travers le personnage d’Alix qui se révolte contre son père pour récupérer le trône d’Antioche. Cependant, d’autres éléments fantastiques apparaissent dans le récit comme la présence de créatures ressemblant à des goules. Cela reste léger, et ce roman ne vous aidera donc pas vraiment à en apprendre plus sur les mythes et légendes du Proche-Orient. Mieux vaut s’intéresser à ce roman plutôt pour sa dimension historique que fantastique ! 

Du point de vue du déroulé de l’intrigue, si elle est intéressante et jamais vraiment ennuyante, elle n’est pas pour autant très palpitante. En réalité, j’ai souvent trouvé les rebondissements assez convenus et prévisibles, mais j’imagine que c’était difficile de faire autrement tout en respectant la réalité historique. L’auteur aurait peut-être pu développer un peu plus ses personnages pour rendre le récit plus riche et aider le lecteur à se projeter en eux. Le peu de développement des personnages m’a fait prendre de la distance avec l’intrigue que j’ai contemplée au lieu de la vivre. Malgré tout, il m’a permis de découvrir une part intéressante de l’Histoire du Moyen-Orient dont je n’avais pas connaissance et je suis donc contente d’avoir découvert ce roman !


Conclusion


Djinn est le premier tome d’un saga de fantasy historique dans lequel on voyage au Moyen-Orient à l’époque des Croisades. Entre choc des cultures et complots politiques, le récit nous emmène à la découverte d’un grand nombre de personnages et surtout d’Alix, princesse maudite du trône de Jérusalem. À travers elle, on découvre le mythe du djinn correspondant à une partie de l’aspect fantastique du récit qui s’intègre parfaitement bien avec toute la dimension historique. Car ce récit est avant tout un récit historique, toute l’histoire contée étant très proche de la réalité ce qui rend le récit à la fois très intéressant et immersif. L’histoire aurait cependant pu être plus palpitante et prenante si les personnages avaient été un peu plus développés. 

bonne lecture

Je remercie les éditions Pocket pour l’envoi de ce roman en service-presse.

D’autres avis : AlbedoLes Fantasy d’AmandaXapur – Boudicca (le bibliocosme) – Lorhkan – Evasion Imaginaire – Au Pays des cave-trolls – ElhyandraLes lectures de Mariejuliet – ?

8 réflexions sur “[Chronique] Djinn – tome 1 : La maudite, de Jean-Louis Fetjaine

  1. Lutin82 1 octobre 2020 / 16 h 50 min

    Merci pour le lien. J’avais bien aimé, pas parfait, certes. Le roman embarque et dépayse.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s