[Chronique] Steam Sailors – tome 1 : L’Héliotrope, d’E.S. Green #PLIB2021

steam sailors
 
« Plus elle faisait leur connaissance, plus les pirates de L’Héliotrope la surprenaient. La plupart du temps, ils se montraient grossiers, orduriers et indélicats, mais ils étaient aussi des êtres complexes, des savants et des artistes émérites. Elle appelait ça le paradoxe du pirate. »


couv46248034
 
Steam Sailors – tome 1 : L’Héliotrope
Autrice :
E.S Green
Éditeur : Gulf Stream
Genre : Fantasy
Date de parution : 26 mars 2020
Nombre de pages : 377
Prix : 17 € 
#ISBN9782354887759
 
Synopsis
Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes.
Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves.
Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de L’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et de ses pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de « clefs » disséminées dans le monde qui permettrait de retrouver la cité des Alchimistes…
 
MON avis
L’Héliotrope est le premier tome d’une trilogie jeunesse que j’ai découvert dans le cadre du PLIB2021 (prix littéraire de l’imaginaire Booktubers App) dont il est finaliste, mais qui a également été sélectionné dans plusieurs autres prix littéraires. 
 

Des pirates de l’air !

Steams Sailors nous emmène dans l’univers de la piraterie, mais une piraterie un peu particulière puisque les navires des pirates ne flottent pas sur l’eau, mais volent dans les airs. Ainsi l’univers est séparé en deux, la Terre d’un côté ou Bas-Monde et les peuples de l’air ou Haut-Monde qui vivent sur des sortes d’îles qui flottent dans les airs. Depuis un évènement appelé La Grande-Fracture qui a entraîné la disparition d’une caste nommée Les Alchimistes, les deux peuples ne sont plus en très bons termes et ne se côtoient même plus du tout. Et pourtant, Prudence, une adolescente assez mal partie dans la vie et issue du Bas-Monde va se retrouver embarquée vers le Haut-Monde aux côtés d’une bande de pirates ! 
 
J’ai tout de suite été agréablement surprise par le style d’écriture de l’autrice qui est assez travaillée et qui fait surtout la part belle aux descriptions. Je regrette souvent le côté un peu trop rapide des romans jeunesses et young adult, alors qu’ici, au contraire, l’autrice prend le temps de développer l’univers. Ainsi même si le roman nous propose une grande aventure assez épique, c’est avant tout le côté roman d’ambiance qui m’a beaucoup plu. On est plongé assez vite dans le monde la piraterie, avec tout ce qu’on peut en attendre : un magnifique vaisseau dont on retrouve d’ailleurs un très beau plan en début d’ouvrage, des batailles féroces avec des officiers royaux, des complots et bien sûr une quête pour un trésor ! Rien de très surprenant en soi, mais la thématique de la piraterie reste très bien exploitée et nous emmène dans un voyage dépaysant aux côtés de pirates bourrus, mais attachants.
 
Car si les pirates ont forcément un côté sanguinaire, on apprend à les connaître en même temps que Prudence et, comme elle, on s’aperçoit bien vite que les apparences sont trompeuses. Le récit possède peut-être un côté un peu manichéen en rendant les pirates trop gentils sous leurs airs de brutes, mais après tout, rien de très choquant pour un roman orienté jeunesse, d’autant plus qu’on sent une volonté de l’autrice de s’écarter de ce manichéisme. Le personnage de Prudence, quant à lui est très agréable à suivre. Là aussi quelques clichés puisqu’on se rend vite compte que Prudence est loin d’être ordinaire voire même qu’elle possède des dons très puissants, mais son histoire est touchante et c’est une héroïne qui n’a pas froid aux yeux et dont on peut aisément s’inspirer.
 
La thématique de la piraterie et même tout l’univers de manière générale avec la mystérieuse caste des Alchimistes est vraiment un aspect très réussi du roman. Même si, comme je vais en parler, l’intrigue souffre de quelques facilités, l’aventure et les personnages sont vraiment plaisants à suivre et l’univers livre peu à peu ses secrets jusqu’à la découverte finale qui donne très envie de connaître la suite !

Trop de facilités scénaristiques

Si ce roman a été une très bonne lecture, j’ai quand même regretté dès le début les nombreuses facilités scénaristiques qui s’enchaînent jusqu’à la fin. J’ai eu l’impression que les personnages s’en sortaient toujours trop facilement puisqu’à chaque situation périlleuse, un heureux hasard vient sortir les personnages de l’impasse. Ainsi Prudence et les pirates déjouent assez facilement les pièges qui se trouvent sur leur passage et décodent les indices avec une aisance un peu trop flagrante. Une ou deux facilités peuvent passer, mais ici l’intrigue reposent entièrement sur ce genre de procédés. Le tout ne m’a donc pas semblé très réaliste, mais en soi, rien de tout cela n’est très grave en considérant qu’il s’agit d’un roman jeunesse.
 
Néanmoins, je trouve que cet univers aurait très bien pu servir à un roman adulte et qu’il y a un petit décalage entre l’écriture recherchée de l’autrice et l’intrigue manquant vraiment de complexité. Je ne suis d’ailleurs pas sûre que l’écriture et le côté très descriptif du roman soit vraiment adapté à une cible jeunesse (donc d’une dizaine d’années). Forcément en tant qu’adulte, j’aurais adoré trouver ce genre d’univers associé à une intrigue plus complexe et développée, preuve tout de même que le roman possède de grandes qualités !
 
Malgré les petits défauts de l’intrigue, c’est avec grand plaisir que je lirai la suite des aventures de Prudence et repartirai sur les traces des secrets des Alchimistes, en espérant que les choses se complexifient un peu au fil des tomes !
 

Conclusion

 
 

L’héliotrope est le premier tome d’une trilogie qui nous emmène dans les airs aux côtés de pirates à la recherche d’un trésor ! L’univers de la piraterie reprend tous les codes classiques, mais est très bien traité par l’autrice, d’autant plus qu’elle enrichie son univers avec tout une mythologie mettant en jeu des Alchimistes. C’est à la recherche des secrets de cette caste disparue que l’intrigue nous emmène. Au programme batailles navales, complots, pirates au grand cœur et aventure épique, le tout est conté avec une plume recherchée qui fait la part belle aux descriptions de l’univers. L’intrigue souffre tout de même de beaucoup de facilité et d’heureux hasards, ne la rendant pas forcément très crédible, mais l’aventure reste très plaisante à suivre, même si je n’aurais pas été contre un peu plus de complexité !
 
TB lecture

3 réflexions sur “[Chronique] Steam Sailors – tome 1 : L’Héliotrope, d’E.S. Green #PLIB2021

  1. Light And Smell 2 juillet 2021 / 19 h 52 min

    Adorant l’univers de la piraterie et malgré les points qui t’ont moins convaincue et que tu mentionnes, j’avoue avoir de grandes attentes pour ce roman dont l’ambiance a l’air très réussie.

    J'aime

  2. Callysse 3 juillet 2021 / 18 h 13 min

    Un très bon roman jeunesse. C’est cool que tu l’ais apprécié!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s