[Chronique] The Bone Season, de Samantha Shannon

The Bone season

« C’était l’heure de pointe, à laquelle nombre de Londoniens rentraient chez eux après le travail – plongés sur leur téléphone ou leur tablette, incapables de sentir les esprits qui voletaient et dansaient autour d’eux. J’avais autrefois été effrayée par ma clairvoyance, mais à présent je la chérissais. Je percevais un monde qu’ils ne verraient jamais. Leur vie serait toujours à moitié vide. »


couv12518051
 
The Bone Season – tome 1 : Saison d’os
Autrice :
Samantha Shannon
Traduction :  Benjamin Kuntzer
Éditeur : De Saxus
Date de parution  :  12 novembre 2020 (français)
Nombre de pages : 667
Prix : 19,90 € (broché)
 
Synopsis
Dans un monde totalitaire et dangereux, une réveuse va démarrer une révolution. La saga dystopique évènement par Samantha Shannon, autrice du Prieuré de l’Oranger.
2059. Paige travaille pour une organisation criminelle souterraine dans les rues de Scion-Londres, où elle récolte des informations en pénétrant dans l’esprit des gens. Car Paige est une marcherêve, une clairvoyante, et selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison. Poursuivie puis arrêtée, elle est déportée vers une colonie pénitentiaire sur l’ancien territoire d’Oxford secrètement occupé par les réphaïm, une race venue d’un autre monde qui récolte et utilise les clairvoyants à ses propres fins. Paige se retrouve assignée au mystérieux gouverneur Arcturus. Celui-ci devient son maître. Son formateur. Son ennemi naturel. À ses côtés, elle va devoir apprendre à développer son pouvoir pour servir ses ravisseurs, mais surtout pour s’échapper de ce sinistre endroit où elle semble promise à une mort certaine…
 

MON avis

Saison d’Os est le premier tome de la saga The Bone Season composée actuellement de quatre tomes en VO publiés entre 2013 et 2021 et qui devra normalement en compter sept en tout. Mais, il faudra être patient puisque le tome 5 n’est pour l’instant pas prévu avant 2024 en VO !

Un univers étonnant 

Ce premier tome de The Bone Season a donc été publié en 2013, à une époque où les dystopies young adult étaient un genre très à la mode et où l’on retrouvait souvent les mêmes schémas d’intrigue et d’univers et surtout les mêmes clichés. J’étais donc préparée à retrouver ce genre de choses ici et, si l’intrigue est effectivement classique, j’ai tout de même été agréablement surprise par l’univers. 

Contrairement à ce que je pensais, The Bone Season ne révèle pas du genre de la dystopie, mais plutôt de l’uchronie. En effet, l’intrigue se déroule dans un monde où certains humains ont commencé à développer des dons de clairvoyance. Toute la société s’est réorganisée autour de ces humains en instaurant une politique totalitaire. L’autrice reprend même certains faits historiques en les modifiant de manière à mieux correspondre avec son univers, ce qui fonctionne assez bien. Même si Samantha Shannon reprend les codes de ces univers totalitaires classiques où une partie de la population est rejetée, elle le fait donc couvert de l’uchronie ce qui change un peu les perspectives de son intrigue.

De plus, elle ajoute une grande touche de fantastique avec ces clairvoyants capables de communiquer avec les esprits et leur royaume qu’on appelle l’éther (reprenant le concept médiéval de ce terme). L’univers possède ainsi des codes très précis et une richesse très agréable à découvrir. Autre point positif, l’autrice prend le temps de bien creuser et exploiter son univers enrichi par les différentes classes de clairvoyants. En effet, il n’y a pas moins de 7 types différents de clairvoyants dans lesquelles on trouve encore plusieurs catégories avec chacun leurs spécificités. Par exemple, le premier ordre est celui des devins dans lequel on trouve les diseurs et les devins ordinaires. Une page expliquant les sept ordres est présente au début du roman, ce qui aide à se repérer. Tout le début du roman se concentre donc sur la mise en place de l’univers, sans pour autant négliger l’action. Et quand l’on commence à comprendre tous les codes, Samantha Shannon les bouleverse en nous présentant un univers plus complexe encore que ce à quoi on pouvait s’attendre. J’ai donc beaucoup aimé le début de ce roman et découvrir cet univers qui m’a vraiment surprise même si la suite s’est révélée un peu moins enthousiasmante.

Une intrigue on ne peut plus classique

La première partie du roman met en scène le personnage de Paige qui travaille au sein d’une organisation mafieuse de clairvoyants au sein de la ville de Londres. Samantha Shannon met en place son univers de manière habile sans négliger l’action et une certaine tension dès les premières pages. Une fois le premier rebondissement passé, le cadre change complètement pour nous emmener dans la ville d’Oxford et l’intrigue prend elle aussi une dimension beaucoup plus classique et prévisible. On y découvre les véritables antagonistes de l’histoire qui sont malheureusement assez clichés et sans réelle profondeur et on comprend très vite où l’intrigue veut nous emmener. Pourtant, Samantha Shannon réussit à maintenir l’intérêt du lecteur avec des rebondissements bien amenés bien que pas toujours crédibles et une intrigue qui prend quelques détours si bien que jusqu’au bout la possibilité d’un dénouement surprenant reste présente. Malheureusement, tous les clichés que je redoutais finissent bien par arriver notamment une romance qui ne fonctionne absolument pas selon moi. Je ne peux pas expliquer pourquoi ni développer certains aspects du roman qui m’ont posé problème sans spoiler, mais l’autrice joue d’un certain anthropomorphisme qui ne m’a pas semblé crédible. 

Les personnages sont ainsi pour moi le gros point faible de cette histoire, tant ils semblent jouer des rôles sans jamais être vraiment creusés. Même le personnage de Paige ne m’a pas semblée particulièrement attachante ni intéressante. On retrouve dans le récit le cliché du personnage principal au don exceptionnel et qui ne se rend pas compte de ses capacités. Cela mène à des facilités scénaristiques et à des rapports de force assez étranges entre les différents personnages. Si l’autrice prend son temps pour développer la relation qui s’installent entre les deux personnages principaux, leur personnalité n’est pas assez nuancée ni creusée pour rendre la relation crédible et les personnages secondaires, même s’ils sont nombreux restent assez anecdotiques pour la plupart. 

Finalement, si j’ai passé un bon moment à la lecture de ce roman notamment grâce à un univers qui m’a surprise, je n’ai pas été assez séduite par les enjeux proposés ni par les personnages pour avoir envie de lire la suite.

Nouvelle, La rêveuse pâle

Le roman est suivi par une nouvelle d’une petite centaine de pages qui se lit après celui-ci, mais qui raconte la vie de Paige avant les évènements du premier tome. L’autrice nous apporte ainsi plus d’éléments de compréhension de l’univers et de son personnage principal même si la nouvelle répète également des choses déjà dites dans le roman. En plus d’apporter des éléments de l’univers, la nouvelle constitue une réelle histoire puisqu’elle relate la première affaire sur laquelle Paige a travaillé au sein de son organisation criminelle. Son intrigue doit donc être intéressante pour ceux qui ont apprécié le roman, pour ma part, ayant décidé de ne pas continuer la saga, je n’ai pas été particulièrement enthousiasmée par la lecture et j’ai même trouvé la nouvelle un peu longue. Elle apporte des éléments de compréhension sur le passé de Paige qui auraient pu permettre de mieux creuser ce personnage qui reste malgré tout toujours aussi creux. Cette nouvelle semble donc passer un peu à côté de son objectif, mais reste malgré tout un bon divertissement pour ceux qui ont vraiment apprécié le roman !


Conclusion


The Bone Season nous présente un univers uchronique qui m’a vraiment surprise grâce à sa richesse et le fait qu’il soit vraiment bien exploité par Samantha Shannon. L’autrice reprend les codes des régimes totalitaires assez classiques, mais en ajoutant une note de fantastique assez originale avec à la présence de clairvoyants. La première partie du roman nous permet de découvrir tous les codes de cet univers qui se révèlent très intéressants, mais l’intrigue repart finalement bien vite dans un schéma très classique. J’ai donc été moins emballée par la suite de l’intrigue même si l’autrice réussit toujours à capter notre attention, et j’ai surtout été déçue par la fin qui réunie les clichés que je n’apprécie pas. Malheureusement les personnages très stéréotypés ne m’ont pas aidée à passer outre cette fin et même si j’ai passé un bon moment, je ne pense pas lire la suite !

Bonne lecture 

D’autres avis : Les pipelettes en parlentCafé PowellPlumes de luneMuffins & books – ?

5 réflexions sur “[Chronique] The Bone Season, de Samantha Shannon

  1. Zina 28 avril 2021 / 8 h 34 min

    Je l’ai lu il y a tellement longtemps qu’il faudrait que je le relise avant d’attaquer le tome 2 histoire de me raffraichir la mémoire, et voir si j’ai toujours envie de lire la suite ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s