[Chronique] La fureur des siècles, de Johan Heliot

la fureur des siecles

« Vous qui entrez dans ce récit, abandonnez toute espérance, plutôt votre crédulité, et découvrez l’Histoire des hommes du siècle passé s’est un temps emmêlé à celle d’autres hommes appartenant aussi à ce quattrocento »

[Chronique] L’île de silicium, de Chen Qiufan

l'île de silicium

« Par une nuit pluvieuse, nue, meurtrie, sanguinolente, elle a déambulé dans les rues des villages, comme un cadavre revenu de l’au-delà, rappelant à tous les témoins qu’elle n’était que la morte d’un temps futur. C’était un oracle rapportant une révélation divine : si nous vivons, ce n’est pas juste pour survivre. »

[Chronique] Les flibustiers de la mer chimique, de Marguerite Imbert

les flibustiers de la mer chimique« Ariel se releva et me fit pivoter en me serrant les épaules.
– Tu veux mourir ? demanda-t-il ?
– Tu veux savoir ce qu’est une espace insécable ?
À question idiote, réponse futée. Je crus qu’il allait me mettre une autre claque, mais il se contenta de me regarder d’un air pensif. Et nous repartîmes. »

[Chronique] Dans la cité électrique [1] : Le cercle des veilleurs de Sarah Andrès

le cercle des veilleurs
« Oscar s’apprêtait à demander davantage d’explications quand le terme « bouquins » parvint jusqu’à son cerveau. Où apprenait-on mieux que dans une bibliothèque ? Il remercia Dents-Longues et s’empressa de quitter la pièce, laissant son oncle se demander ce qu’il avait pu dire de si efficace pour être enfin tranquille. »

[Chronique] Encens, de Johanna Marines #PLIB2022

Encens
 
« Dans cette pièce austère, un maëlstrom d’émotions se mélangeait, la surprise, la tristesse, la rage, l’excitation, l’impatience. Elle, elle se sentait tristement démunie. Impuissante. Adam était seul. Une brebis galeuse entourée par une horde de loups affamés. Les hommes avaient besoin, de leur lot de sang, de sacrifice. Etaient-ils plus heureux en condamnant les autres, en les voyant souffrir ? »